Exclusif : entretien avec le styliste roumain Dorin Negrau

Après avoir défilé au Liban, le styliste roumain Dorin Negrau se confie à BelleBeirut.

«Je crée une princesse urbaine en perpétuel mouvement»

Dorin Negrau fait aujourd’hui partie des stylistes les plus en vue en Roumanie. Il a participé, en décembre dernier, et aux côtés de plusieurs créateurs roumains (Beba, Laura Olteanu, Clara Rotescu et Carla Brillanti), à un défilé dédié à la mode «made in Romania» et organisé par l’Ambassade de Roumanie au Liban, à l’Hotel Phoenicia, à Beyrouth. Fort du succès de ce défilé, Dorin Negrau entend bien retourner au Liban et séduire la clientèle beyrouthine, toujours en quête d’innovation et de glamour.

Dorin Negrau, qui êtes-vous et comment vous êtes-vous lancé dans le monde de la mode ?

Tout a commencé par une passion que j’ai cultivée alors que je faisais des études de pharmacie et que j’ai ensuite transformée en business à part entière grâce à un diplôme en art et design. Aujourd’hui, j’ai une ligne de parfums et de cosmétiques ainsi qu’une ligne de robes pour cocktails, de vêtements en laine ainsi que des robes et accessoires de gala. Ma formation m’a appris à travailler en équipe et de manière organisée, surtout lorsque je collabore avec des maisons de couture italiennes.

Le créateur a également lancé son propre parfum.

Vous avez récemment participé, et pour la première fois, à un défilé de mode à Beyrouth qui vous a valu d’être comparé aux créateurs libanais. Pensez-vous qu’il existe des points communs entre les créateurs libanais et roumains ?

Je pense que le fait les créateurs libanais et roumains soient reliés à la capitale française de la mode les rapproche énormément et leur procure le même genre de challenges…
Pensez-vous pouvoir vendre vos créations au Liban ou bien collaborer avec des designers locaux?
Le défilé que nous avons fait à l’Hotel Phoenicia était mon premier au Liban et je peux dire que j’ai été agréablement surpris par les réactions du public. Je pense que je reviendrai au Liban et que j’essaierai de mettre en place des ateliers de travail avec des stylistes libanais.

Quelles sont vos principales sources d’inspiration? Et quelle image de la femme cherchez-vous à donner à travers vos créations?

Mon imagination se met en marche à chaque fois que je décide d’offrir une création personnalisée en concordance avec la personnalité de chacune de mes clientes. Pour ce faire, j’étudie bien les profils de mes clientes et j’essaie de les amalgamer avec les tendances de chaque saison. A chaque fois que je crée des vêtements, je dessine une petite princesse urbaine en perpétuel mouvement…

Vous avez une collection de chaussures très féminine que vous avez également montrée lors de votre défilé au Liban. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Chaque collection de vêtements que je lance est accompagnée par sa propre gamme de chaussures. Il s’agit de chaussures à la fois confortables et féminines, conçues pour être portées aussi souvent que possible. Ma ligne de chaussures est actuellement en passe d’être élargie par de nouveaux modèles…

A Propos de Zeina Antonios

Zeina Antonios est journaliste à L'Orient Le Jour. Elle est diplômée en Lettres Françaises de l'Université Saint-Joseph (USJ).

Voir tous ses articles

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply