Les plus diplômés davantage enclin à l’infidélité ?

Une nouvelle étude affirme que les plus diplômés, auraient plus tendance à tromper leur conjoint que les autres.

Les diplômés plus enclin à l’infidélite ?

L’équation peut surprendre. C’est pourtant ce qu’affirme Gleeden, le site spécialisé dans les rencontres extra-conjugales.

Selon une enquête mené par Gleeden, les Européens les plus diplômés, bénéficiant d’un haut niveau de revenus, auraient plus tendance à tromper leur conjoint que les autres.

Les catégories socio-professionnelles supérieures représentent la moitié des 950.000 membres de la plateforme communautaire.

Gleeden enregistre 62% de ses nouvelles inscriptions depuis des adresses e-mails professionnelles. Les pics de connexions sont également enregistrés aux heures de bureaux : ces connexions durant les horaires de travail sont réalisées depuis un ordinateur professionnel dans 67% des cas, des smartphones dans 33% des cas.

Près de sept personnes interrogées sur dix (66%) affirment par ailleurs être infidèles pour tester leur pouvoir de séduction, contre 58% qui le font pour décompresser et 57% pour faire de belles rencontres.

A noter, 27% des sondés déclarent tromper leur partenaire dans le but de “sauver leur couple”. Les mots “pression” (67%), “responsabilités” (48%) et “obligations professionnelles” (47%) sont les trois termes qui définissent le mieux le quotidien du panel.

A Propos de Nathalie Kalache

Nathalie Kalache est la chef des rubriques santé-beauté à BelleBeirut.com - Elle est docteur en pharmacie et détient une licence en Biochimie. Cliquez-ici pour la suivre sur Twitter.

Voir tous ses articles

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply