L’Université Américaine de Technologie (AUT) lance un programme destiné aux aînés

Dans le cadre de son adhésion à l’Association internationale des universités du troisième âge (AIUTA), l’Université américaine de technologie (AUT) a lancé un programme académique destiné aux aînés.

Un programme acaddémique destiné aux aînés.

Ce nouveau programme inédit permet aux retraités et aux personnes de plus de 50 ans, qui n’ont pas d’activités professionnelles, d’approfondir leurs connaissances, de stimuler leur intellect et de vivre de nouvelles expériences.

Marcel Hinain, Vice-président de l’AUT pour les relations extérieures a déclaré : « Nous sommes fiers d’avoir introduit ce concept innovant au Liban, dont l’objectif principal est de transmettre aux aînés et aux retraités, dans un cadre universitaire, la culture et les savoirs qu’ils désirent acquérir. » Et M. Hinain d’ajouter : « Lancée à Toulouse dans les années soixante-dix, cette initiative contribue à la valorisation et au renforcement du rôle des seniors au sein de la société ».

Le programme de l’Université du troisième âge de l’AUT pour l’année 2017 comprend des conférences hebdomadaires portant sur les sujets suivants : la nutrition des personnes âgées ; l’histoire de l’art ; les Phéniciens à travers les âges ; le conflit des civilisations ; l’environnement et la santé de l’individu ; le cinéma et le théâtre ; les médias sociaux ; l’histoire des religions ; l’œnologie ; la gestion et la finance ; etc. Le programme comporte notamment une sortie d’oxygénation mensuelle pour visiter un site touristique afin d’améliorer le bien-être des participants.

Les conférences sont organisées à l’AUT à Fidar et à l’American Lebanese Language Center (Jounieh). Le programme est ouvert aux seniors et aux retraités de plus de 50 ans sans condition de diplômes et presque gratuitement. Les seuls frais exigés consistent en une cotisation annuelle de 50 dollars américain.

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply