Baby Showers : L’impérialisme américain «innocent» ?

Le Baby Shower est un nouveau concept inspiré de la culture américaine qui fait fureur dans la haute société libanaise. Cadeaux, gâteaux et décorations, bref un budget assez important pour une nouvelle occasion qui vient s’ajouter à la liste des fêtes que doivent organiser les parents pour leurs enfants.

Baby Shower

La culture américaine se répand de plus en plus rapidement depuis les années 1990. La création du réseau Internet, et la révolution dans le monde des communications a facilité l’exportation de la culture américaine. Cependant, la plupart des concepts importés proviennent des régions riches des États-Unis. C’est pour cela qu’ils ne sont pas tous abordables par les différentes classes sociales dans le reste des pays du monde.

Au Liban, la culture américaine marche très bien. En effet les libanais, connus pour leurs talents en commerce, savent quoi ramener de l’étranger pour faire du business rentable dans leur pays. Le Baby shower, dernière tendance américaine, commence à se répandre dans les pays européen comme la France et l’Allemagne, mais aussi au Liban.

A ne pas confondre avec les célébrations lors de la naissance d’un enfant. Le Baby shower est une fête en l’honneur de la future maman, elle est généralement organisée par ses copines et est exclusivement réservée aux femmes.

“Au Liban, la culture américaine et européenne marche très bien.”

La fête est organisée durant le 8e mois de grossesse de la mère qui est généralement en bonne forme durant cette période. Une liste de cadeaux peut être faite pour la maman ou le bébé similairement aux listes de mariage.

«Le budget des décorations pour la fête varie entre 100 et 150$», indique Samar* une futur maman pour la deuxième fois, et qui a déjà organisé un Baby shower pour son premier enfant. «Nous pouvons faire une liste chez un chocolatier ou un magasin d’habits pour nouveaux nés. En général chaque invitée donne 50 dollars», ajoute Samar.

Yara Zeilah Aad, artisane de chocolat et propriétaire de la chocolaterie EnDouceurs, indique que les mamans ont de plus en plus tendance à choisir des chocolats selon la couleur et la décoration des chambres de leurs nouveaux nés.

«Les libanais préfèrent les souvenirs et les chocolats faits spécialement lors de la naissance de l’enfant»

«Les thèmes varient entre des dessins de bébés, animaux, et personnages de bandes dessinées», explique-t-elle. «Pour les chocolats, la fête va couter en moyenne, 500 à 600$. Alors que les souvenirs commencent à 5$ et peuvent aller jusqu’à 100$ la pièce», ajoute la jeune artisane qui vend des chocolats sur demande, et selon les thèmes de sa clientèle.

Noha Fakhoury, directrice de la Branche de Verdun de la chocolaterie Patchi, indique que le concept de Baby shower n’a pas encore bien démarré au Liban. «Nous n’avons pas encore reçu des demandes pour le Baby shower comme il est appliqué aux États-Unis», explique-t-elle. «Les libanais préfèrent les souvenirs et les chocolats faits spécialement lors de la naissance de l’enfant», ajoute Mme. Fakhoury.

«En moyenne, un couple va dépenser entre 800 et 100$ pour les chocolats et les souvenirs», précise Mme. Fakhoury. «Chocolats, drajets, marzipans, cookies pour tout ce qui est pâtisseries. Cadres photos, tirelires, porte clés, pour tout ce qui est souvenirs», ajoute-t-elle.

Baby Showers

“Au Liban, le Baby shower peut couter jusqu’à 1500$.”

En tout et pour tout, le Baby shower peut couter jusqu’à 1500$. Un budget assez important, d’autant plus qu’il vient juste avant la naissance de l’enfant. «Je préfère économiser cet argent et le dépenser sur des choses plus importantes à la vie de mon enfant», affirme Maha, qui attend bientôt son premier enfant.

Le Baby shower, tout le monde a certainement entendu parler dans les séries télés comme Sex and the City, mais pouvons-nous l’appliquer au Liban et ajouter encore une fête aux dépenses énormes alors que la crise économique existe toujours ?

A Propos de Elie Wehbé

Elie Wehbé est le rédacteur en chef de BelleBeirut.com. Il est diplômé en Sciences politiques et en Journalisme. Cliquez-ici pour le suivre sur Twitter ou ici pour le rejoindre sur Facebook.

Voir tous ses articles

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply