A ta santé chéghiee

Le phénomène des “tantes” était souvent associé à l’image des femmes libanaises dont l’âge varie entre 45 ans et 60 ans mais aujourd’hui il fait son grand retour auprès des jeunes filles libanaises.

A votre santé. Photo via 123RF

"Allo ? cheghiee tu va bien ? Oui 3aynee paghfaite ! Toi to2obghineh ? Pause-café à 14 heures ? J’attends chaghchough !
"

Oui c’est bien une conversation entre deux jeunes amies. Contrairement à ce que vous croyez ces deux demoiselles ne sont pas des fainéantes qui glandent toute la journée. Ce sont des femmes éduquées, qui balancent parfaitement leur vie professionnelle et sociale et qui savent enflammer les soirées les plus «people» du pays.

C’est bien le cas général de cette nouvelle forme de société libanaise qui regroupe un bouquet de jeunes femmes ambitieuses incarnant parfaitement beauté, humour, sérieux, coquinerie et classe. Comment est née cette nouvelle mode sociale associée au phénomène des «tantes» ? Il faut réaliser que les femmes qui font partie de cette catégorie cherchent à se prouver dans une société qui brigue la perfection.

Tous les Libanais veulent être les plus beaux, les plus riches, les plus sophistiqués et avoir accès à toutes les soirées VIP du pays. Alors ces «tantes» ont grandi très vite et ont directement appris que le pouvoir via l’éducation et le boulot mélangé avec des talents sociaux et un physique attirant constituent le cocktail explosif qui leur permettra de grimper l’escalier social à pas géants.

La majorité de ces jeunes femmes occupe des postes qui leur permettent d’étendre leur réseau social et de constituer des amitiés avec des personnes de renom au sein du pays et du Moyen-Orient. Nos «Tantes» se retrouvent souvent dans les bars et restaurants les plus huppés de la ville pour tenir un épisode carrément libanais qui amalgame Sex in the City and Gossip Girl sous les regards (et oreilles) de la majorité du sexe masculin présent qui ne peut pas résister aux personnalités naturellement flamboyantes de nos héroïnes d’aujourd’hui.

Petit conseil aux hommes séduits : Si vous aimez les jeunes filles qui attendront des heures près du téléphone et qui organiseront leur journée en se basant sur votre horaire je vous conseille de vous diriger vers des groupes de filles situées à l’autre côté du bar. Nos «Tantes » sont une parfaite pratique de la théorie présentée par le proverbe : les hommes adorent les chieuses.

Vous pouvez les aimer et vous pouvez les détester de tout votre cœur mais soyez sûrs qu’elles seront au menu de toutes discussions, au centre de toute soirée et alors que vous passez votre temps à parler d’elles, nos «tantes» ne perdront pas leur temps à vous écouter mais seront déjà en train de préparer leur prochain pas, leur prochain plan qui fera surement le «tout le monde en parle» de la société libanaise…

Hiba Hayek

A Propos de Nathalie Kalache

Nathalie Kalache est la chef des rubriques santé-beauté à BelleBeirut.com - Elle est docteur en pharmacie et détient une licence en Biochimie. Cliquez-ici pour la suivre sur Twitter.

Voir tous ses articles

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply