Prothèse du sein : pas de lien avec le cancer ?

Un vent de panique souffle sur les femmes ayant bénéficié d’implants mammaires pour des raisons purement esthétiques ou lors d’une reconstruction après tumeur. Ces implants constituent-ils vraiment un danger pour la santé ?

Prothèse du sein. Photo via Facebook

Beaucoup de femmes s’affolent de la montée du nombre de cas de cancers notamment du sein associés aux prothèses PIP, ces implants en silicone défectueux posés sur plus de 30.000 patientes. Et ce, d’autant plus que les pouvoirs publics communiquent régulièrement le nombre de cas recensés.

Lors de la première réunion du Comité de suivi des femmes porteuses de prothèses mammaires PIP mercredi au ministère de la Santé, huit nouveaux cas ont été annoncés, un lymphome néoplasique à petites cellules, cinq cancers du sein, un lymphome de l’amygdale et une leucémie aiguë. La principale question qui mérite d’être posée c’est de savoir si oui ou non, ces cancers sont dus aux prothèses en silicone défectueuses.

Le débat est loin d’être évident. Une femme sur dix au cours de sa vie souffrira d’un cancer du sein. Le fait d’avoir bénéficié d’une prothèse mammaire n’élimine pas le risque. Il reste à vérifier qu’il n’y a pas plus de risque dans ce groupe que dans la population générale. Pour les autres localisations, la question reste également débattue.

Lire la suite sur : LeFigaro

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply