Dysfonctionnement érectile : Seul un homme sur quatre se soigne

Une étude américaine a révélé que seul un homme sur quatre se fait soigner pour des troubles de l’érection.

Le dysfonctionnement érectile affecte 47% des hommes à 75 ans.

Les troubles de l’érection sont toujours un sujet tabou, surtout au Moyen-Orient, et sont rarement traités malgré la présence de remèdes efficaces.

Une étude américaine, présentée au 28e Congrès annuel de l’European Association of Urology, et effectuée sur 6.228.509 patients a montré que seulement 25,4% des patients diagnostiqués de dysfonctionnement érectile ont pris un traitement.

Les patients sont issus d’une base de données de 88 millions d’hommes ayant reçu un diagnostic de dysfonction érectile. Ils ont été considérés comme traités s’ils suivaient une prescription de médicaments.

Lire aussi : Les sex toys au Liban : mythe ou réalité ?

Les prescriptions ont été analysées en fonction de la fréquence prescrite, l’âge du patient, les comorbidités, et la spécialité médicale du prescripteur.

Ces chiffres montrent que beacoup d’hommes ne se rendent pas comptes de l’efficacité des traitements existants.

Ces derniers sont efficaces et permettent aux hommes touchés de retrouver une vie sexuelle épanouie et valorisante, alors que la dysfonction érectile touche environ 4% des hommes à la cinquantaine, près de 17% à la soixantaine et son incidence atteint 47% après 75 ans.

Les médicaments les plus couramment prescrits sont un inhibiteur de la phosphodiestérase, ou l’injection de prostaglandine au niveau de l’urètre ou la thérapie de remplacement des androgènes.

Lire aussi :

9 idées pour booster votre libido

Les hommes accros aux pornos moins performants au lit

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply