Amy Winehouse avait peur de la mort

La chanteuse voulait vivre et l’avait redit pas plus tard que la veille de son décès.


Malgré un comportement dangereux et une sévère addiction à la drogue et à l’alcool, Amy Winehouse n’avait pas envie de mourir.

Pourtant, le 23 juillet 2011, sa courte vie s’est arrêtée, laissant le monde de la musique et ses proches dans le désarroi le plus total.

Les conclusions de l’autopsie, révélées mardi 25 octobre démontrent qu’Amy Winehouse a succombé à une overdose d’alcool.

Aucune trace de drogue n’a été trouvé dans son organisme, ce qui confirme les dires de son père qui la disait clean de ce côté là depuis longtemps.

Elle avait cependant pris des médicaments, du Librium (pour le sevrage alcoolique) et des somnifères.

Seulement à défaut de drogue, Amy Winehouse avait recommencé à se noyer dans l’alcool après avoir tenté d’arrêter.

La veille de sa mort, elle avait consulté son médecin, le Dr Christina Romete.

Elle raconte : “Elle était calme, cohérente. Elle était pompette je dirais, mais elle ne bégayait pas et soutenait une conversation en entier”.

Déterminée à s’en sortir malgré sa rechute, Amy Winehouse ne voulait pas aller en rehab.

Son médecin affirme : “Elle était opposée à toute forme de thérapie… Elle était l’une des plus intelligentes jeunes femmes que j’ai rencontrées. Elle voulait faire les choses à sa manière, y compris en ce qui concerne la thérapie. Elle avait un avis très arrêté là-dessus”.

Se pourrait-il dont que, ne voyant pas le bout du tunnel, Amy Winehouse ait délibérément mis fin à ses jours ?

Selon le docteur, Amy Winehouse n’était pas suicidaire, bien au contraire.

Elle explique : “Je n’avais pas peur qu’elle se suicide. Elle m’a parlé de ses projets d’avenir. Elle m’a dit “je n’ai pas encore fait tout ce que je devais faire ici-bas, je ne veux pas mourir”. Elle allait de l’avant”.

De plus, elle comptait faire une fête pour son anniversaire, le 14 septembre 2011.

Le jour de sa mort, Amy Winehouse s’est couchée à 2h du matin. Son garde du corps est rentré dans sa chanbre à 10h, il la pense endormir.

A 15h, constatant qu’elle n’est toujours pas levée, il retourne la voir et comprend que quelque chose cloche.

Les pompiers, dépêchés sur place, concluront à sa mort 1 heure plus tard…

Avec 416mg d’alcool par décilitre de sang, Amy Winehouse ne s’est pourtant laissé aucune chance.

Source: staragora

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply