Tendance cheveux : on coupe court !

Le court garçonne déboule sur la tête des beautystas sous l’impulsion des tops du moment.  

La coupe court, c’est à la mode !

Fashion alerte : le court garçonne déboule sur la tête des beautystas sous l’impulsion des tops du moment. A qui ça va et quel style adopter ? Les réponses avec la coiffeuse que les filles en vue adorent.

Sur les derniers défilés, les deux nouvelles tops qui ont fait sensation, Hanaa Ben Abdesslem et Saskia de Brauw, portaient leurs cheveux très courts. Et comme par hasard, dans son salon du 34, rue du Mont-Thabor, à Paris, Delphine Courteille, qui officie également en shootings de mode, assiste depuis quelques semaines à ce même étrange phénomène : une envie soudaine et généralisée de court.

On ne parle pas d’un petit carré aux oreilles, non, d’un vrai court, un parti pris radical.
Qui sont ces short addicts ? « Des jeunes femmes entre 18 et 30 ans, maxi 35, qui arrivent souvent avec une chevelure très longue », témoigne la coiffeuse. Couper ses longueurs, comme une façon de « couper » avec la jeune fille qu’on était, un geste pour affirmer sa féminité adulte. Comme Emma Watson, délaissant ses longueurs pour se départir de l’image de la jeune fille « harrypotteresque » qui lui colle à la peau. « Je vois aussi beaucoup de jeunes mannequins qui, avec le court, se cherchent un style pour faire décoller leur carrière ou, à l’inverse, des filles déjà confirmées qui veulent du renouveau », poursuit Delphine.

Qui peut se lancer ?

Pour que le court fasse son effet, il faut avoir la morphologie adaptée : de préférence un visage fin (la référence : Jean Seberg) ; gare aux joues rondes, et pourtant, on adore la bouille de l’actrice Carey Mulligan. En fait, l’important, c’est d’avoir un cou fin. « Je ne ferai jamais cette coupe sur une femme ayant un cou un peu large, ça n’est pas esthétique », assure Delphine Courteille. En revanche, une grande mèche tombant en frange longue de côté peut estomper un nez un peu fort. La nature des cheveux est aussi à prendre en compte, le résultat le plus flatteur est obtenu avec des cheveux lisses et souples, fins à moyennement épais. Si les cheveux sont très épais, O.K. pour le très court, mais surtout pas un bol, qui peut vite faire perruque.

Les cheveux frisés, bouclés, mousseux ne sont pas de bons candidats non plus, à moins d’être motivée pour passer des heures à se coiffer le matin. En cas de cheveux frisottants, on peut s’offrir un soin lissant à la kératine, surtout pour la mèche qui tombe sur le front.

Comment on l’entretient ?

Contrairement aux idées reçues, entretenir des cheveux courts n’est pas contraignant. Aujourd’hui, une bonne coupe ne nécessite pas de retouche avant deux mois et demi-trois mois. Il suffit, chaque matin, de replacer les volumes chahutés par la nuit sur l’oreiller. Si les cheveux regraissent vite, on fait un shampooing quotidien suivi d’un séchage aux doigts. Sinon, on adopte une eau coiffante, ou un mélange maison eau + gel dans un vapo (le truc des pros), on frictionne le cuir chevelu avec pour dompter les épis, et on dessine un mouvement de côté ou ébouriffé à la british. Pas mal non plus pour apporter de la texture aux cheveux fins sans les cartonner : les poudres coiffantes, à utiliser de la même façon.

Quelle coloration adopter ?

« Chassez de votre esprit l’idée de mèches, ça fait cheap », prévient Delphine. Sur ce genre de coupe, on mise sur une couleur plutôt uniforme et des tons francs, par exemple, un blond bébé, comme pour l’actrice Michelle Williams, ou un brun profond, façon Stella Tennant. Des couleurs qui donnent un plus de sophistication, la clé pour rester féminine.

Claire Dhouailly

Lire la suite sur ELLE

A Propos de Nathalie Kalache

Nathalie Kalache est la chef des rubriques santé-beauté à BelleBeirut.com - Elle est docteur en pharmacie et détient une licence en Biochimie. Cliquez-ici pour la suivre sur Twitter.

Voir tous ses articles

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply