Un siècle, cinq artistes

L’école Ahliah au centre-ville de Beyrouth, a inauguré son exposition artistique intitulée : « Un siècle, cinq artistes ».

L’inauguration a eu lieu en présence de Son Excellence, Marwan Hamadeh, ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur, du représentant du chef du gouvernement Saad Hariri, Son Excellence Atef Majdalani ainsi que trois des artistes exposants : Afaf Zurayk, Ayman et Said Baalbaki auprès de l’ensemble des médias et une foule de passionnés d’art et de culture.

Inauguration de l’exposition “Un siècle, cinq artistes”.

Cette exposition se poursuivra jusqu’au 4 mars, dans le cadre de maintes célébrations du centenaire de l’école, ayant commencé avec l’actrice mondiale Vanessa Redgrave jouant une pièce de théâtre au Liban sous le nom : Un monde que j’ai aimé : l’histoire d’une femme arabe, inspirée d’un livre rédigé par la directrice de l’école Wadad Makdessi Cortas (1934-1975).

De son côté, le ministre Hamadeh a visité l’exposition et a fait un tour au sein de l’école. De même, il a discuté avec les artistes et l’organisateur de l’évènement, M. Saleh Barakat et a évoqué : « Le centenaire de l’Ahliah est le parcours de Beyrouth, voire même du Liban ! Je l’ai visité il y a longtemps et j’y reviens aujourd’hui ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur admirant son succès et son unicité. L’image de l’école idéale s’est aujourd’hui reconfirmée suite à une visite que j’ai entamée et qui a mis en exergue le haut niveau académique au Liban par le biais de la conservation des valeurs et des principes de notre patrie, carrefour culturel. Nous nous félicitons de cette école qui rime avec l’appartenance parfaite. »

L’exposition regroupe les chefs-d’œuvre de cinq artistes dont quatre sont des anciens et une étant enseignante. Les travaux des artistes ont été exposés en collaboration avec Saleh Barakat. Saloua Rawda Choucair par exemple, est diplômée de l’école dans les années 1930 et a été la première peintre au Liban connue pour son art abstrait. Choucair a développé ses talents de dessin aux côtés des enseignants Moustapha Faroukh et Omar Ounsi connus pour leur art impressionniste et réaliste. Tandis qu’Etel Adnan, elle est poète, écrivain et artiste visuelle libano-américaine ayant remporté de multiples prix notamment celui de « l’écrivain arabo-américaine la plus talentueuse jusqu’à nos jours ». Sur l’Ahliah, elle a ajouté : « Les deux années durant lesquelles j’ai enseigné, demeureront enracinées en moi pour l’éternité. »

Parmi les objets d’arts exposés, des peintures de l’artiste Afaf Zurayk diplômée de l’Ahliah en 1966 et dont les chefs-d’œuvre ont été présentes dans les expositions et les musées les plus connus, notamment le musée Sursock à Beyrouth, la fondation des arts à Amman … Durant l’exposition, Zurayk présentera la nature de son travail en général et s’arrêtera sur les peintures exposées en détails le 1er mars 2017. De son côté Ayman Baalbaki, a été diplômé de l’Ahliah en 1994 et est devenu aujourd’hui un artiste de renommée dans le monde arabe connu pour son style manifestant des combattants et des scènes reflétant la guerre civile au Liban. De même, l’exposition a dévoilé les pièces d’art de Said Baalbaki, diplômé en 1994 aussi et dont la source d’inspiration relève de son enfance vécue sous les bombardements de la guerre libanaise, exprimant ainsi son impact et ses répercussions.

A cette occasion, le directeur du conseil d’administration, Nadim Cortas, a avancé : « Aujourd’hui, l’école Ahliah salue le succès de ses anciens élèves qui ont porté son nom à l’échelle internationale ayant fait sa fierté ainsi que celle de leur pays. Le nom de ces artistes a connu aujourd’hui une envergure artistique mondiale, et notre exposition représente le meilleur exemple de l’attention et de l’encouragement que nous offrons à ces talents exceptionnels. »

Au cours de la dernière décennie, Ahliah a finalisé une transformation majeure dans ses programmes d’éducation répondant aux besoins du 21ème siècle. Cette transformation a été la plateforme ayant permis aux élèves de réussir à l’unanimité les examens officiels. L’école célèbre aujourd’hui de même l’obtention de sa double accréditation des organismes d’enseignement supérieur aux Etats-Unis et en Europe respectivement : l’association des nouveaux collèges et écoles d’Angleterre (NEASC) et le conseil des écoles internationales (CIS).

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply