Journée internationale du Jazz à Beyrouth

Vecteur de liberté d’expression et symbole d’unité et de paix, le jazz était à l’honneur à Beyrouth du 28 au 30 avril 2017 pendant la 5e édition du festival célébrant la Journée internationale dédiée à ce genre musical lancé par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

Festival du Jazz à Beyrouth.

Organisé dans le district de Foch—Allenby, dans le centre-ville de la capitale libanaise, le festival était parrainé par les ministères libanais de la Culture et du Tourisme, avec la participation de l’Ambassade de France ; de l’Institut français ; de l’Association Libanaise des Festivals Culturels et Touristiques; et du Festival de jazz de Beyrouth.

L’évènement a réuni plus de 30 000 amoureux du jazz venus des quatre coins du pays et du monde, pour assister à 16 concerts gratuits donnés par des musiciens locaux et internationaux issus de cette scène musicale et venus transmettre leur passion – dont notamment un groupe français (2) spécialement convié par l’Ambassade de France et l’Institut français. Le 30 avril, les festivaliers ont pu également admirer les prouesses du trio mené par le célèbre pianiste français de jazz, Manuel Rocheman, au cours d’une représentation s’inscrivant dans la lignée de sa tournée misTeRIO tour.

A cette occasion, le responsable du secteur culturel à l’Unesco à Beyrouth, M. Jospeh Kreidy, a félicité la capitale libanaise pour le succès de cette 5e édition de la Journée internationale du Jazz en déclarant : « Voir tous ces gens participer à l’édition de cette année prouve que le jazz est toujours vivant et que le Liban embrasse toutes les cultures qui unissent les peuples de toutes les régions du monde. »

Il a été rejoint par Mme Randa Armanazi, la directrice de l’Association Libanaise des Festivals Culturels et Touristiques qui organise la Journée internationale du jazz à Beyrouth depuis cinq ans – et de la fête de la musique depuis 17 ans, qui a exprimé sa fierté vis-à-vis du magnifique spectacle qui s’est déroulé dans la capitale: « Cette journée la Journée internationale du jazz à Beyrouth a ajouté une saveur cette année en invitant 16 groupes dont la merveilleuse musique a résonné pendant trois jours. Nous sommes plus que fiers de la grande affluence qui a augmenté avec le temps, ce qui démontre que la musique, le jazz et la culture sont l’essence de la vie à Beyrouth et dans le monde. »

Enfin, elle a transmis ses vœux à tous les participants, libanais et étrangers : « Nous espérons que le jazz demeure une source d’unité et de joie et nous promettons que Beyrouth sera toujours un grand défenseur de la cause que l’Unesco fédère à travers le monde. »

Share this!

Subscribe to our RSS feed. Tweet this! StumbleUpon Reddit Digg This! Bookmark on Delicious Share on Facebook

Commentaires

Leave a reply